10 Leçons tirées de 15 ans de conception de produits innovants (Partie 1)

Après 15 années passées à l’Agence Spatiale Européenne “ESA” et à travailler sur de nombreux projets d’innovation, on a appris quelques petits “raccourcis” pour aider les porteurs de projet à se lancer dans le “produit physique”. On parle ici d’objets connectés, de nouveaux outils, de nouveaux appareils médicaux, de machines et équipements, etc……. 

A force de voir les porteurs de projet prendre les mêmes décisions et faire les mêmes erreurs / choix sous-optimaux, on a décidé de vous partager ce qu’on a appris. On espère que ça vous aidera à maximiser les chances de réussite de votre projet.

Leçon 1 : Un vrai problème pour une vraie solution

C’est un grand classique et on vous le répète en permanence : tombez amoureux du problème et pas de la solution. 

La solution que vous imaginez va évoluer au fil des informations que vous allez récolter. 

Le problème, quant à lui, est le point central de votre projet : c’est l’argument qui transformera en clients les sociétés ou les personnes qui ressentent VRAIMENT ce problème. 

De notre expérience, les entrepreneurs qui ont passé du temps à comprendre le problème ont maximisé leurs chances de réussite : ils ont pu faire évoluer leur solution en fonction des retours de marché et des apprentissages et ils ont toujours eu un temps d’avance sur les autres. Vous croyez vraiment que Steve Jobs a été le premier à imaginer l’iPhone ?

Leçon 2 : Le design arrivera quand il le faudra

Avoir envie de tangible, c’est humain : quand on lance un projet, on veut le concrétiser grâce à un site web, ou le design de son produit. On veut le voir… C’est normal

Et empiriquement, c’est contre productif. 

C’est une leçon qui vient des entrepreneurs avec lesquels on a travaillé. Certains l’ont apprise à la dure. 

En créant trop tôt le design de leur produit, ils s’imaginent directement créer le prochain produit parfait et ils n’écoutent pas les retours du terrain. 

Leur produit n’évolue pas et ils se déconnectent toujours plus du terrain. Le produit devient toujours plus difficile à vendre et, à moins d’une remise en question profonde, le projet est un échec. 

Leçon 3 : La conception produit est un sport de contact

On a souvent cette image des ingénieurs qui créent dans leur garage, coupés du monde. Et pourtant ! Pour une innovation de garage, dix innovations viennent du terrain, des créateurs  qui ont parlé à leurs clients.

Le cas Jean est représentatif : Jean a écouté une centaine d’athlètes avant de donner vie à son concept de shaker pour la prise de masse. 

Lors de ses discussions, certains problèmes étaient récurrents et Jean a véritablement compris les défis auxquels il allait faire face pour faire adopter son produit. De là, il a pu tirer les fonctionnalités clés à développer pour le produit et convaincre ses futurs clients.

Leçon 4 : “La carte n’est pas le territoire…” mais la carte est utile quand même

Dans l’entrepreneuriat, une règle de nombreux investisseurs est : “On n’investit pas dans le hardware.” Et ça vient de l’expérience. 

On l’a constaté aussi : sur les 15 dernières années, de nombreux innovateurs se sont lancés “à vue” dans la conception d’un produit physique. Ils n’imaginaient pas la complexité que représentait leur projet. 

Sans carte, ils se sont perdus. Les fonds engagés dans l’innovation sont donc toujours insuffisants, ils sont donc hors budget, et les délais de commercialisation sont allongés. 

Comment l’éviter ? En se faisant conseiller par des experts ou des personnes expérimentées. Une des clés du succès est la création d’un plan d’action à court, moyen et long terme. Pour ça, les innovateurs à succès font appel à des personnes qui connaissent les problématiques de créer un produit physique. Ils les aident à prendre en compte les paramètres business, techniques et design, et ce, dès le début du projet.

Leçon 5 : Tout prend toujours plus longtemps que prévu

C’est la loi de Hofstadter : It always takes longer than you expect, even when you take into account Hofstadter's Law

Forcément, les innovateurs cherchent, créent et développent des nouveautés. Les processus et contrôles ne sont pas encore mis en place. Il leur est impossible d’anticiper les millions de problèmes qui vont surgir.

Conséquence, tout prend toujours plus de temps : un sous-traitant prendra quelques jours de plus, ce qui décalera la production suivante et la période de production prévue sera reportée. Un retard de quelques jours se transforme en un retard d’un mois et les impacts financiers peuvent être colossaux. 

Au travers 15 années de conception de produits, les entrepreneurs ayant le mieux réussi sont ceux qui ont su mettre en place des processus et contrôles efficaces pour minimiser les risques de leur projet.

Leçon 6 : voir l'article “5 Leçons tirées de 15 ans de conception de produits innovants” (Partie 2)

Don't miss these stories: