Comment choisir ses partenaires pour le développement de son produit ?

Le choix des partenaires est un élément critique pour mener une innovation sur le marché.

15 années passées à l’Agence Spatiale Européenne “ESA” et à travailler sur de nombreuses innovations nous ont permis de développer une grille d’analyse pour trouver des partenaires fiables pour vos projets.

#1 Flexibilité et réactivité, dès le début ! 

Un projet naissant est en constante évolution et requiert des partenaires flexibles qui s’adapteront aux nombreux changements qui surviendront. 

Arthur développait un produit dans le secteur aéronautique. En cours de développement, il a obtenu certains feedbacks de ses utilisateurs qui ont nécessité de revoir le design et l’ensemble de la conception du produit.. 

Malheureusement, son partenaire en design industriel n’a pas pu s’adapter à cette situation car il n’avait pas anticipé des itérations supplémentaires en cours de développement. Chaque modification supplémentaire a donc été ajoutée à la facture finale.

Résultat ? Arthur a perdu de l’argent, du temps et la confiance qu’il avait dans son partenaire. Avec un budget limité, Arthur a dû arrêter son projet.

Qu’en apprendre ? Dans le monde de la conception et du développement de nouveaux produits, les imprévus seront toujours présents. Quel que soit le plan, des challenges inattendus surgiront, pour le meilleur ou, surtout, pour le pire.

La réactivité et la flexibilité sont donc primordiales dans cet environnement incertain. Votre partenaire ne répond pas rapidement à vos demandes alors que vous n’êtes pas encore client ? Posez vous la question : cela sera-t-il différent lorsqu’il n’aura plus à vous convaincre de travailler avec lui ?

Il est utile de déterminer avant de signer si votre partenaire suit le cahier de charges à la lettre ou s’il offre une certaine latitude à ses clients, dans les limites du raisonnable.

#2 Passer du temps avec eux

Au début de toute relation, apprendre à connaître et comprendre comment fonctionne l’autre (personne ou société) est l’une des clés du succès.

Une erreur largement répandue est de se précipiter et de s’engager trop rapidement avec quelqu'un qu’on ne connaît pas vraiment.

Avant de conclure un accord, il peut être utile de s’aligner sur les compétences, les forces, les responsabilités et les attentes de chaque partie.

Connaître son parcours et son expérience, sa capacité à être sincèrement intéressé par le futur produit à mettre en place, la compréhension du problème à résoudre et la taille du partenaire.

Pour une jeune entreprise comme celle d’Arthur, un partenaire prêt à prendre un minimum de risque et repousser ses limites changera véritablement la donne. 

Pour une structure plus établie et soucieuse de son image de marque,  le bon choix semble être de faire appel à un partenaire qui puisse réduire le degré de risque au maximum.

#3 Compréhension 360 du projet

“If you’re digging a hole in the wrong place, making it deeper doesn’t help anything” Seymour Chwast


Reprenons le cas d’Arthur : un des partenaires souhaitait uniquement vendre des services de design. La créativité était au rendez-vous, au détriment d’une compréhension globale du projet.

Son partenaire design a créé un beau produit, sans comprendre tous les aspects du projet d’entreprise :

  • le modèle économique, 
  • les enjeux financiers, 
  • le volume de produits à fabriquer en court, moyen et long terme 
  • la faisabilité technologique … 

Une fois arrivé chez le fabricant, ça a posé quelques problèmes : difficulté d’assembler la pièce, pas de prise en compte des techniques de fabrication dans le design, manque de prise en compte de l’expérience des utilisateurs et de la maintenance… 

Des répercussions en terme de prix (il y avait trop de matière utilisée qui n'apportait aucune valeur tant pour le design que l'utilisateur) mais aussi en terme d’entretien (les réparations étaient complexes et coûteuses). 

En conclusion, si le prestataire ne s’intéresse pas à l’ensemble du projet et ne comprend pas les enjeux business et technique, les chances de succès sont réduites. Notre conseil est donc : Courez, entrepreneur, courez si vous avez en face de vous un potentiel partenaire qui ne prend pas le temps de comprendre l'ensemble du projet.

#4 Assurer une communication transparente

Prenons encore une fois le cas d’Arthur (Arthur n’a vraiment pas eu de chance)
Pour la partie électronique, Arthur a fait appel à un prestataire technique spécialisé. 
Une fois le projet signé et l’heure venue de passer à l’opérationnel, le prestataire a montré des limites en termes de communication : 

  • long temps de réponse aux mails, 
  • appels téléphoniques sans réponse et sans rappel en retour,
  • réponses aux questions vagues et incomplètes...

Arthur et son prestataire n’avaient pas le même profil : l’un business et l’autre technique, ils ne se comprenaient pas vraiment. 

L’objectif de la conception du produit est que cette vision du produit soit conforme au plan défini. Chaque étape du processus de conception, de développement et d’industrialisation doit donc conserver la bonne direction. 

Pour cela, un innovateur a besoin d'un partenaire qui parle sa langue, mais aussi celle de toutes les parties prenantes du projet. 

Notre conseil : un bon partenaire comprend votre entreprise, votre secteur, vos clients, vos partenariats déjà établis. Il utilisera cette connaissance pour créer un produit répondant à vos besoins et aux besoins de vos clients.

Don't miss these stories: